La fin des branquignoles

Posté par Le Lensois Normand le 29 mai 2011

20102011.jpg

  Enfin ! Cette saison de foot se termine. Le Racing jouera en 2ème division et je dirai presque : ‘C’est tant mieux !’. Il était temps de voir tous ces branquignoles quitter le club. Comme le dit Martel : »Passons à autre chose ».

  Qu’elles ont été pénibles ces quatre dernières saisons pour les supporters du RCL, depuis qu’un match à Troyes a privé le club de Ligue des Champions. Depuis, que des conneries : bagarres entre joueurs, insultes envers les supporters, valse des entraîneurs, arrivée de renforts pour faire banquette et surtout l’éternelle langue de bois de Martel et des dirigeants.

  « Vous n’êtes là que pour le pognon » scandaient les fidèles supporters dans les tribunes de Bollaert. C’est vrai quand on entend la dernière déclaration de Maoulida : « Je pars car le club ne pourra pas payer mon salaire ». Incroyable : il ne se remet pas en cause, ne pense pas qu’il ne mérite qu’un salaire de joueur de championnat de National (sans faire injure à ceux-ci), il estime certainement qu’un avant centre de Ligue 1 qui inscrit 2 buts en 38 matches est une star !

  Et même Hermach, le Capitaine qui disait il y peu être « triste pour ce club qui lui a tout donné et qu’il donnerai son cœur pour le sauver ». Aujourd’hui, il ne cache pas être attiré par le pétrodollars du Qatar, c’est mieux que la Ligue 2.

  Là où il a certainement raison dans ses déclarations, c’est que le maintien a été aussi perdu dans les vestiaires et autour du terrain avec ces nombreuses échaufourées entre joueurs. Des méchants gamins, des sales morpions comme on dit à qui on donne trop de fric et qui se prennent pour des stars ! La liste est longue : Runje, Jemma, Akalé, Ramos, Kovacevic, Sertic … et surtout Démont, l’heureux lauréat du Joueur de Plomb 2010 de la presse sportive.

  Ces branquignoles n’ont même pas d’honneur : ils ont quasiment tous des « arrêts de maladie » pour ne pas jouer les deux derniers matches, laissant aux jeunes du club le  »plaisir » de se faire huer lors de la dernière défaite humiliante à Bollaert face au dernier qui n’avait jusqu’alors pas gagné un seul match à l’extérieur.

  OUF, ces quatre années de galère sont enfin finies ! Le Racing se relèvera, j’en suis sur. En 1968, les Houillères quittent un RCL moribond, il a su ressurgir grâce à la Ville et à André Delelis. Aujourd’hui, époque oblige, c’est le Crédit Agricole qui reprend le club en main. Gervais Martel reste Président mais certainement avec obligations de résultats. Il est à espérer qu’il arrête enfin d’enrôler des cloches, aussi bien sur le terrain que dans son entourage.

  Mais quand on voir le Racing et Ligue 2 et Evian, Dijon et Ajaccio en Ligue 1, c’est à se poser des questions sur le niveau du foot français et ça rend triste les fans des Sang et Or.

  Au fait, j’espère qu’ils étaient devant leur écran de télé hier soir, tous ces guignols. Il y avait du football, du vrai  avec la finale Barcelone-Manchester. Pour eux, ils faudrait rediffuser une ancienne émission de Canal+ qui s’appelait simplement : »Les Nuls ».

  ALLEZ LENS !!!!!

2 Réponses à “La fin des branquignoles”

  1. DUHOUX dit :

    LE RACING CLUB DE LENS A GAGNE!…mon indifférence.

  2. maurice dit :

    bin vla claute t’as dit éxactemint s’que grammint pinse , mi aussi j’el pinse , mais suremint plus ecqu’ti , ch’su dégouté par ché soit dijant STARS , j’cros qu’ech’ l’ai d’ja dit , mais , in devrot les payer au s’mic , et in prime par match gagné , et pas in grosse , et pi comme din l’temps les faire travailler
    ché tout simplemint SCANDALEUX
    bravo claute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

sites Web & bilbio |
Histoire-Géographie-Educati... |
jaurailebac |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bry autrefois
| constipation
| Saint-uniacais morts pour l...